Peace Beauty Insider

Peace Beauty Insider

Eveil des sens


L'éveil des sens

Toute pensée était sortie de son esprit, elle était libre comme le vent qui souffle à sa guise sur notre monde. Elle ressentait ses membres dans sa globalité. Ses pas se faisaient légers et soyeux. Aucun évènement ne pouvait l'atteindre, aucune peur, elle devenait intouchable. Pourtant, des obstacles elle en avait affrontés, des tragédies, des larmes avaient coulé. Mais, aujourd'hui, elle avait compris le secret, un secret qui la suivrait dans tous ses mouvements. Elle n'avait plus peur, pas par manque de sensibilité ou pour fuir une vie difficile. Tout son être était et serait pleinement centré sur ses sens. Ce qu'elle vivait, sur ce chemin de terre avait plus d'importance que le reste de sa vie. Elle vagabondait entre les champs d'herbe fraiche en ce beau jour. Le soleil irradiait un paysage sans limite. Les pissenlits éclairaient le paysage par leur jaune flambayant. Une marche sans but, mais plus profonde. Un bruit d'eau ruisselant chuchota à ses oreilles. Elle se tourna pour chercher la source de ce son agréable. Une promenade d'arbre défilait au milieu du champs de fleurs. Elle s'avança plus près pour y découvrir un ruisseau clair se balancer entre les arbres. Une eau transparente, pure, qui lui donna envie de s'y approcher. L'eau coulait entre les petites roches, apprivoisait l'environnement naturel. La jeune femme commença par enlever ses souliers délicatement. Elle voulait sentir l'eau sur son corps frêle. Elle se dénuda, fit voler son vêtement par dessus ses épaules. Un pied dans l'eau, elle s'enfonçea dans la profondeur du ruisseau. Elle sentit un froid l'envahir, des frissons hérissea sa peau. C'était là, elle découvrit une liberté nouvelle en offrant son corps à la pureté du ruisseau. Elle plongea de tout son corps dans le fleuve. Elle faisait partie de l'eau, si bien, si légère. Elle remontea la tête la première, éclaboussant par milliers de gouttes ce spectacle de couleurs....

 

Nos sens, notre liberté

 

Voir les couleurs, les mouvements

Lorsque nous concentrons notre attention sur ce qui nous entoure, nous sommes capables de voir et de découvrir des choses dont nous n'avons jamais fait attention. Pris dans nos pensées, nous perdons cette capacité de voir le beau, les variantes de couleurs et la magnificence des lieux.

 

Ecouter l'orchestre de sons

L'écoute des sons est notre premier moyen de couper ses pensées. Ils apparaissent comme la porte d'entrée pour atteindre le moment présent. Si impermanent, les écouter apparaitre puis s'envoler, nous fait du bien.

 

Sentir et respirer

 

Respirer est le moyen de plus puissant pour se connecter à l'instant présent. "Il y a un avantage à se concentrer sur une cible mouvante : il est plus facile de fixer son attention sans la fatiguer à l'excès, sur quelque chose qui reste là mais qui n'est jamais immobile" - Christophe André.

 

Toucher, apprivoiser son corps 

Être conscient de son corps, de ses gestes, de ses sensations nous relie le corps et l'esprit. Reprendre régulièrement contact avec ses membres, ses douleurs (agréables ou désagréables) est un bon exercice pour garder un contact sain entre le corps et l'esprit.

 

Goûter, parler 

Le goût est un sens qui rend heureux. Manger de bonnes choses, mettre en ébulition nos papilles gustatives nous apporte bien plus qu'un bon repas. Il nous donne des doses quotidiennes de bonheur...

 

 


09/04/2017
4 Poster un commentaire

La nature, notre base

Parfois, nous avons besoin de nous ressourcer. S'échapper du tumulte de la vie, pour se recentrer sur l'essentiel peut être vital. Pendant, quelques heures, vous avez le droit de voyager dans le monde qui vous appartient de trouver. La nature est un voyage, on s'enfonce en elle comme ci elle nous envoûtait. Toucher le bois, les fleurs, s'éblouir du reflet du soleil sur le feuillage. L'important est là, nous n'avons plus besoin du reste.

 

Imprégnez-vous de la pureté. La terre est notre ressource la plus précieuse, pourquoi vouloir s'en éloigner? La nature est douce et calme, elle ne demande rien, alors en l'appréciant, nous lui donnant du sens, une vie enfouie sur des milliers de couches.   

 

Sur cette photo, nous regardons d'abord, une vue magnifique, riche en couleur. L'étang éclairci par les reflets du soleil nous offre un bleu scintillant. La forêt tombe sous les traits de l'hivers qui s'approche. Nous remarquons le départ de l'automne en douceur, avec les rouges des feuilles. Ici, l'étang prend toute sa place, il nous submerge par sa vivacité peu connue en cette saison. Il vit par le vent qui souffle sur ces bords. Nous le sentons, un vent frais qui parcours l'image. L'eau remue, est secouée, le mouvement est continuel. Les cygnes vivent au gré de cette nature impermanente, s'adapte et se font entendre à leur tour. Leurs bruits ne peuvent nous échapper. Le corps est envahit par toute l'énergie de la nature. Son souffle recharge le corps en quête de liberté. Liberté d'être présent, de trouver sa place et d'être à son tour reconnu pour ce qu'il est. Nous aimons et apprécions les paysages sur lesquels nous n'avons aucune emprise car ils ont la puissance et la force de grandir tels qu'ils sont. Offrons-nous le même droit à cette liberté d'être nous.

 

Prenez soin de votre corps, il vous rendra toute sa grâce. Prenez soin de vous, de votre vie!

 

La pureté de la nature!


06/04/2017
2 Poster un commentaire

Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser