Peace Beauty Insider

Peace Beauty Insider

La force de l'esprit


Et si demain une seule personne provoquait un réaction en chaîne de compassion?

Une enfant, les yeux noirs perdus dans ses pensées, debout dans la salle d'entrée. Un cartable sur le dos, rempli d'une ardoise, d'un cahier de texte, d'un carnet et d'une trousse où se logeait des crayons colorés. Droite et fière, elle était habillée d'une petite robe de laine et d'un gilet marron. Une tenue simple qui saillait parfaitement son corps. Sa mère vérifia que son cartable était en ordre, tandis que son père se dépêchait d'y ajouter une collation, un jus et quelques gâteaux. Elle était prête pour aller en classe, pleine d'énergie et d'amour pour vivre une belle journée aussi amusante que studieuse. Sa mère l'accompagnait jusqu'à l'école tous les matins, puis la laissait faire ses pas seule par la grande porte d'entrée. L'enfant savait où aller, chacun avait sa place. Ses pas la dirigèrent vers ses amies les plus proches, un groupe de petites filles jolies et joyeuses. Une matinée à apprendre à lire et compter. Elle intégrait rapidement, son esprit vif comprenait les mécanismes et savait les réutiliser. Alors, elle observa sa classe, se perdant dans des pensées sur le monde, plus grandes et plus lointaines. Un jour, elle changerait le monde.

 

La directrice interrompit la classe, pour présenter aux enfants, un nouveau. Il paraissait nerveux, ses membres ne cessaient de se débattre. Un jeune différent. Les enfants explosèrent de rire, face à ses gesticulations maladroites. Les moqueries allèrent de bon train, en une seconde le nouveau était devenu l'attraction de la classe. Les grands yeux noirs ne cessèrent d'observer la scène qui se jouait dans la salle d'école. La petite fille attendit. Durant la pause, le garçon seul, en colère, resta sur son siège. La fillette s'assit à ses côtés. Sans un mot, elle lui tendit la main, l'ouvrit, pour faire apparaitre des petits gâteaux au chocolat. Il la regarda, elle lui sourit. Un regard qui changea une journée. Eblouissant de gentillesse, il l'apaisa.

 

Lorsque les enfants revinrent, ils découvrirent la jeune fille rigoler avec le nouveau. Elle voulait apprendre à le connaitre et son envie, si pure et sincère, se propagea au sein de la classe. Bientôt, tous les enfants vinrent lui parler. Ce jour-là, elle n'avait pas changé qu'un moment, elle avait changé sa vie.

 

Et si, demain, une seule personne pouvait changer le monde en faisant preuve de compassion.

 

 

La compassion, une réaction en chaine.

 

J'ai cette théorie, que tout commence par un geste qui induira une réaction en chaine. Alors si la chaine commençait par un geste de compassion, nous pourrions rendre ce monde meilleur. Nous n'avons plus qu'à commencer.

 

 

Com-PASSION

N'ayez pas peur de suivre votre instinct, de faire un pas vers une personne, de tourner votre regard vers l'autre. N’ayez pas peur d'avoir un impact sur le monde, aussi moindre soit-il. Voyez plus grand, plus loin que votre vie. Passionnez-vous par l'autre. Une main tendue, une oreille attentive, sans jugement, juste par amour de la vie.

 

 

Compréhension

Chacun d'entre nous ressent le besoin d'être entendu, écouter et compris. Alors, si nous donnions tout cela à quelqu’un d’autre ? Aussi différent soit-il, aussi incompréhensible puissent être ses réactions, si vous écoutez, vous comprendrez. Et donner est bien plus puissant que recevoir. 

 

 

Soyons meilleur, demain, c'est notre chance. Commençons cette réaction en chaine de compassion !

 

Qu'y a-t-il d'intéressant à vivre si ce n'est pas pour rendre ce monde meilleur ?

 

 

Un sourire, pour changer le monde.


03/05/2017
0 Poster un commentaire

Elle persévéra et se dépassa...

Ambitieux et téméraire, son corps s'éveillait avec le lever du soleil. Les premières lueurs du jour s’abattaient sur son visage, alors que son esprit était encore plongé dans des rêves d'enfant. Ses yeux s'ouvrirent sur le monde, brillant sur ce qui allait être sa nouvelle journée. Elle attendit quelques instants, assise sur son matelas blanc épais. Un moment pour ressentir la complétude de son être, la force du monde et écouter, simplement, tout ce qu'il se passait. Elle posa un pied sur le parquet irisé, enfila un pull, puis se dirigea dans la cuisine. Ses longs bras s'étiraient, allongeant son dos, tandis que son visage baillait. Après s'être versée son thé vert dans une tasse, elle prit soin d'avaler quelques fruits murs. Une longue matinée s'offrait à elle, où la jeune femme devrait travailler durement pour atteindre ses objectifs, ses rêves et, ainsi, devenir quelqu'un. Personne ne le regardait, personne n'y croyait, et pourtant, elle ne s'arrêtait jamais. Alors, l'esprit concentré, elle écrivait sans cesse et sans relâche. Elle passait des heures à apprendre, à se cultiver pour laisser sa trace sur le monde. Le corps entouré de livres, les mots venaient à elle comme des chuchotements. Des mots de langues différentes, elle tentait d'apprendre la beauté et les mécanismes de l'étranger. Un travail long, mais si précieux à ses yeux. Ecrire pour comprendre, écrire pour voir. Sans avoir atteint son objectif, elle était déjà celle qu'elle désirait être. 

 

Le pouvoir de la persévérance

1) Se découvrir ses objectifs

Non pas ceux qu'on l'on voudrait que vous ayez, mais bien les vôtres. Et vos objectifs, vous les possédez déjà en vous, c'est ce que vous aimez faire le plus. 

 

2) L'importance d'une routine

Avoir une routine est un socle, un pilier sur lequel nous pouvons avancer sans insécurité. Se lever le matin, travailler sur nos projets, faire du sport sont des routines qui petit à petit nous permettent d'avancer et de grandir avec les aléas de la vie. Un projet doit être construit et pensé tous les jours, pour lui donner tout son potentiel.

 

3) Ne jamais abandonner

Si vous croyiez en quelque chose, continuez, quoi qu'il arrive. Ne prenez pas des excuses pour laisser de côté le travail que vous produisez, qu'il paraisse vain, ou inutile, continuez. Finissez toujours les projets que vous commencez. S'ils sont dans votre esprit, c'est qu'ils doivent être mis en place. Et finir un projet, peu importe ce qu'il advient, vous rendras toujours fier de vous.

 

4) Aimez ce que vous faites

Etre passionné est la plus grande force que vous pouvez donner à vos travaux. Si vous aimez travailler sur ce pourquoi vous êtes fait, vous réussirez toujours !

 

 

Regardez au loin pour faire éclater tout le potentiel que vous possédez.


02/05/2017
0 Poster un commentaire

Il prit les armes dénué de toute peur

L'âge d'or de son peuple était menacé par la volonté de grandeur d'un royaume victorieux et puissant. Des guerriers forts, entrainés et dangereux viendraient envahir sa cité le lendemain. Ils arrivaient, avec une détermination sans égale. Ils voulaient vaincre pour mieux gagner, avec des ambitions sans limites. L'homme se tenait droit, les muscles saillants, détendus face à un peuple appeuré. Ses yeux noirs perçants voyaient plus loins, il percevaient les gens profondement. Son discours commençea par un sourire s'opposant à l'atmosphère de terreur qui envahissait ses terres. Il allait combattre seul contre le plus téméraire des soldats, l'invaincu, l'imbattable chef des combattant. Au dessus de cette estrade, il parla au peuple d'une voix calme et déterminée. Il savait, sa confiance avait le don de vaincre le moindre doute, même le plus censé et rationnel. Ses yeux se posèrent sur chacun des membres de son clan. Une force incroyable sortait de son âme, éclairant le coeur du pays. Il partit se préparer à ce duel qui pouvait le perdre. Il s'installa sur un rocher en tailleur, le dos droit, les muscles contractés. Autour de lui, il pouvait percevoir le paysage de la vallée mouvementée par tant d'émotions. Il était posé sur le haut de la colline, un recul nécessaire pour une préparation mentale de taille. Durant des heures, il ne bougea point. Centré sur son souffle, il prenait pleinement conscience de tout son corps. Il pouvait ressentir chacune de ses cellules vibrer en lui, ses capacités devenaient illimités. Une nuit de concentration totale, ne faisant qu'un avec lui même. Le soleil levant, il prit ses armes, sans un mot, pour se rendre à l'entrée de sa cité. Il attendit plus fort qu'il ne l'avait jamais été. L'armée vint, l'homme s'approcha. Un combat dénué de peur, chacun de ses gestes étaient controlés à la perfection. Son esprit anticipait les moindres mouvements de son adversaires de sorte qu'il les contrait avec une facilité déconcertante. Un corps et un esprit en fusion, lui firent vaincre tous ses démons.

 

Ici nous pouvons voir le décalage entre le danger effrayant de la mort et l'absence de peur de cet homme. Chacun de nous sommes remplit de peurs. Des vies passées à appréhender le futur, à angoisser sur des évènements. Certains se tétanisent à l'idée de devoir affronter une épreuve, leurs peurs deviennent si puissantes qu'elle viennent à controler leur choix, leur vie. Fuir ces moments inconvenants devient faciles, une zone de confort se créée pour ne plus en sortir. 

 

Mais ce qui guide cet homme n'est plus la peur, c'est bel et bien l'amour pour son peuple. Il sait qu'il prend une décision sage, il ne doute pas. A partir du moment où l'on sait que la décision que l'on prend est juste, nous ne pouvons avoir peur des conséquences.

Pourtant prendre une décision même juste reste insuffisante pour réussir son chemin. Il fait preuve d'abnégation, de persévérance et de concentration pour atteintre son but. Il oublie tout, pour se concentrer sur sa tâche, sans se laisser distraire. Il se dédie pleinement à la préparation de cet exercice en ne faisant plus qu'un avec son corps. Une méditation puissante le guide.

Prendre des décisions justes

 

Pour diminuer grandement ses peurs, être sûre de ses décisions et du chemin que vous prenez est capital. Quoi qu'il arrive si votre choix est juste, vous ne pourrez regreter votre action, et vous en recolterez les fruits. Chacun récolte ce qu'il sème.

 

Ne pas fuir le sujet de vos peurs

Fuir parait comme la solution pour ne plus ressentir ce sentiment désagréable. Mais bien au contraire, il augmente vos peurs, plus vous tentrez à fuir, plus vous appréhendrez les situations difficiles. Eviter augmente vos peurs et vous plonge dans une vie où votre potentiel ne pourra s'accomplir pleinement. Alors même si c'est difficile, même si vous pouvez échouer, affronter. Bataille après bataille, vous réussirez.

 

Faire preuve d'abnégation

Nous avons peur de ce qui nous touche. Pour l'affronter, une concentration et un travail de force avec soi même peut être mis en oeuvre. Se préparer mentalement ne pourra jamais vous désservir, bien au contraire.

 

Relié pleinement son corps et son esprit

Si vous êtes en conflit avec vous même, se recentrer sur son corps, sur ses sens, sur ce qu'il y a de plus tangible autour de vous. Les pensées de peur ne sont qu'un nuage au dessus de vos têtes. Seul votre corps est pleinement réel. Devenez votre corps, laisser défiler vos pensées comme des messages qui s'effacent en douceur. Votre corps est votre force, se connecter à lui, vous donnera le courage de réaliser ce qui vous désirez entreprendre.

 

Suivre son coeur 

Suivre son coeur et non ses peurs. Pour ne jamais regretter, aimer, et votre instinct vous indiquera où aller. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La force de vaincre ses peurs


11/04/2017
0 Poster un commentaire

Elle était d'une beauté imparfaite ...

Des décennies avaient abimé, endommagé le domaine qu'elle habitait. Autrefois, le manoir apparaissait comme une forteresse digne qui s'érigeait dans toute sa splendeur au delà des montagnes la surplombant. Les pièces étaient grandes, si vastes que l’on pouvait encore imaginer tous les bals de la haute société qui avait rempli ses murs à l’âge d’or de cette dynastie. Elle se trouvait là, allongée sur le sol âpre de la bibliothèque. Ses interminables cheveux noirs charbonneux s'étalaient de toute leur longueur sur la pierre noble qui parsemait la pièce. Une pierre vieillie, salie par le manque d'entretien de la demeure. Son dos sentait la froidûre , mais elle n'en avait cure. Une robe blanche, faisant écho à la pureté de son visage, l'habillait. Son vêtement était taché de poussière et troué à maints endroits. Son corps s'étalait, une splendeur peu commune, à couper le souffle. Elle donnait un souffle de vie à la pièce mourrante. Rien n'importait, ni le froid, ni l'humidité ou le manque de sommeil, elle n'avait d'yeux que pour sa lecture, un livre vieux comme le monde. Lu et relu par ses ancêtres. Son désir de connaitre l'histoire, d'apprendre ces ouvrages occupait toutes ses pensées. Son visage pâle se concentrait sur ces histoires qui la facinaient. Ses jambes battant en l'air, elle ne faisait pas attention à la décadence de l'endroit qui l'entourait. Elle y était à sa place, inconditionnellement présente.

 

Cette image reflète le dualisme entre le lieu dégradé, abandonné et la fille habillée d'une longue robe. Même si la robe est salie par le lieu saccagé, il semble que le corps s’approprie l'endroit et se fond dedans. Ce dualisme nous le vivons à l'intérieur de nous à des moments de notre vie. Il peut apparaître tranquillement ou s'avérer être une vraie bataille sur le champ de notre âme. Deux parties de nous s'opposent et se livrent un duel qui nous paralyse, nous perd.

 

Tout est beau, rien n'est parfait. Un idéal peut devenir médiocre s'il ne permet pas de vous réaliser dans toute votre puissance. La force est de savoir s'aimer inconditionnellement pour avoir le pouvoir d'aimer le monde et de l'apprécier à sa juste valeur. 

 

S'aimer n'est pourtant pas si simple, cela peut être une véritable épreuve de force. A moins que vous ne décidiez de vous concentrez ardemment sur votre corps pour ne faire plus qu'un avec lui.

 

C'est un exercice de tous les jours qui s'exerce dans le calme, l'empathie et l'acceptation.

 

1) Ou que vous soyez, vous êtes là où vous devez être.

Aucun lieu ne vous donnera ce que vous ne trouvez pas en vous. Acceptez le fait que chaque situation que vous vivez a un but, rien ne vient par hasard. La vie vous donne ce que vous êtes en mesure de recevoir, elle vous mène par des chemins parfois difficiles, pour vous faire découvrir votre splendeur. Resister, se battre pour éviter la difficulté, avoir peur, ne fera que vous laisser sur le côté. Plongez dans votre vie, quoi qu'il arrive.

 

2) Vos imperfections éclairent votre beauté.

Elle aurait pu être misérable, n'est-ce pas? Se sentir ridicule, culpabilisée par ce vêtement decrépi. Se laisser périr... Mais son âme éclaire la pièce, elle l'illumine par son intériorité et lui donne vie. Et cette force la rend incroyablement belle.


3) Prendre du recul.

Avoir des contradictions semblent inévitable, nous pouvons les apprivoiser. Nous pouvez aller chercher dans notre intériorité pour les comprendre, les analyser, prendre du recul et ainsi nous les approprier. Elles peuvent devenir de véritables forces si elles sont connues, comprises et acceptées.  

 

4) Ne jugez pas

Observer sans poser de qualificatif. Ouvrez grand les yeux, et poser un regard bienveillant sur le monde. Regardez les mouvements, les objets, tout ce qui s'offre à vous.


5) Voyagez en vous

  Un exercice simple, bien que demandant un travail d'introspection rigoureux. Voyager en soi, c'est suivre son instinct, lachez prise. Voyager en soi, c'est méditer... 

 


08/04/2017
1 Poster un commentaire

Vous sentez-vous jugé?

La puissance du regard, se sentir jugée, observée, nous confronte, chaque jour, à montrer le meilleur de nous-même? 

La réponse est non, cette pression nous pousse à montrer, à devenir ce que les autres attendent de nous. Enfin, ce que nous croyons qu'ils attendent de nous car il y a toujours plusieurs versions dans ce que nous percevons. Alors quelle est la version que vous croyiez devoir accomplir chaque jour pour vous sentir valable? La votre ou bien celle de quelqu'un d'autre? A quel point ce que vous croyiez devoir être vous impact? Peut-être n'en avez vous pas le moindre idée, mais les signes parlent d'eux même. Nous devons avancer avec cette pression quotidienne du regard des autres. Grandir et faire nos propres choix devient difficile lorsque l'on croit devoir devenir quelqu'un que nous ne sommes pas.

 

Le jugement n'est pas qu'un sentiment dur, ce sont des actions, des paroles, des mots qui nous affectent. Cependant c'est à chacun d'entre nous de ne pas se perdre dans tous ses regards. Chacun sait et dira que nous sommes tous différents, alors pourquoi il est si difficile d'être différent, de l'accepter et de le vivre? Si chacun de nous se livrait à se montrer sans masque, en dévoilant défaults et qualités avec authenticité, chaque potentiel serait déployé avec plus de force.

 

Et si je peux vous donner un conseil, la personne qui vous juge le plus durement sera toujours vous-même. Alors, pour trouver la bonne direction, lâcher prise et cessez d'avoir peur. Il est impossible d'échouer lorsque vous êtes pleinement vous.

 

@Atlasofbeauty


03/04/2017
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser